> La vision de Bernard Laponche sur la question du nucléaire et les propos de Jean-Marc Jancovici

Bernard Laponche est un spécialiste sur la question du nucléaire et de l’énergie plus globalement – c’est en écoutant son podcast ‘Un déjeuner chez Bernard’ que nous pouvons découvrir une vision contradictoire de celle de Jean Marc Jancovici

La vision du spécialiste Bernard Laponche - EPR Francais jean marc jancovici - Nucléaire

Bernard Laponche sur la question du nucléaire et les propos de Jean-Marc Jancovici, voici ses principales idées résumées ici >

+ La croissance de l’Energie n’explique pas forcément la croissance démographique

+  Les pays aujourd’hui ayant la croissance démographique la plus importante sont les moins consommateurs en énergie

+ Par exemple l’Inde ou l’Afrique ayant la plus forte croissance démographique ont une consommation énergétique 5 à 10 fois inférieure à celle de la France

+ L’énergie n’explique pas tout, en particulier sur la démographie (mortalité, travail des femmes…)

+ La corrélation entre croissance de la population et de l’énergie n’est pas causalité

+ La croissance économique n’est pas liée strictement à celle de l’énergie

+ Depuis les années 70, la consommation d’énergie a baissé pour un même service rendu (bâtiment, industrie lourde…)

+ L’énergie n’est pas le seul facteur à considérer

+ Exemple de la question de l’eau : sa consommation peut être réduite à travers une meilleure organisation, réparer la réseau de distribution et ses gâchis, une agriculture plus économe…

+ Exemple de la question de l’électricité : sa consommation peut aussi être réduite (ampoules Led, prises multiples…)

+ La consommation d’énergie peut être divisée par 2 sans bouleverser notre niveau de vie

+ La France consomme environ 154 Mtep/an qui pourra donc être réduit à 70 Mtep, un niveau de consommation qu’il sera possible de couvrir par les énergies renouvelables

+ Sur la raréfaction du pétrole, on peut agir sur le rendement de la chaine, le type de machine utilisée, l’aménagement du territoire, le train plutôt que l’avion, éviter les transports de tomates venant du bout du monde, des activités ou emplois moins consommateurs

+ La vision de son association Global Chance est de créer une nouvelle civilisation énergétique sans énergie de stock (pétrole, charbons, nucléaire) permise par les énergies renouvelables ainsi que la sobriété énergétique une consommation réduite de 2 à 3 fois ; ce qui est déjà fait ailleurs

+ Nous pouvons nous passer du nucléaire : le nucléaire ne coute pas 5 à 10 fois moins cher que les renouvelables comme le prétend JM Jancovici

+ Il est possible de passer de 3 à 10% de la consommation électricité pour les transports, et de réduire significativement les 70% actuels consommés par l’immobilier/bâtiment

+ Il est possible de servir les besoins en aménageant à l’échelle européenne l’intermittence connue des énergies renouvelables, en les combinant (solaire, éolien, hydrolien)

+ Aujourd’hui les couts globaux du nucléaire et des renouvelables sont équivalents

+ En 2030, l’actuel EPR nucléaire vendu par EDF devrait couter autour de €77 le MWh, alors que le renouvelable cette même année devrait couter €25 à 30 par MWh, donc 2 fois moins cher

+ Les accidents nucléaires ont de réelles conséquences sanitaires

+ Example de l’accident de Tchernobyl qui est connu pour avoir contaminé les terrains sur lesquels vivent des millions de personnes, avec des conséquences à venir sur les prochaines générations

+ Les victimes immédiates d’accidents nucléaires peuvent  être  faible mais il faut compter les milliers de travailleurs ou liquidateurs recevant dose de radiation au-delà de 20 millisievert, le max acceptable

+ Le professeur Jean Claude Zerbib a pu constater les radiations de l’accident Tchernobyl jusqu’à Paris Saclay, un constat sciemment non communiqué par les autorités françaises de l’époque

+ L’étude sur Tchernobyl de ce professeur prévoyait le décès d’environ “300” mille liquidateurs, sur les “600” mille au total, chiffre sous-évalué par rapport aux “900” mille indiqués par les scientifiques russes. Problème similaire est à attendre sur l’accident de Fukushima

+ Accord écrit des années 50 de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) avec l’OMS qui ne peut rien communiquer sur la question nucléaire, alors que le rôle de AIEA est aussi de promouvoir le nucléaire

+ Un accident de réacteur nucléaire relâche forcement des contaminants dans l’air

+ Les propos de JM Jancovici niant ou minimisant les conséquences sanitaires des accidents nucléaires lui sont « scandaleux », « peut-être ne connait-il pas le nucléaire, ou se fit il trop aux acteurs du nucléaire »

+ L’exemple du réacteur nucléaire naturel de Oklo au Gabon ne prouve rien

+ Le problème de la continuité de la nocivité des déchets nucléaires: certains déchets peuvent bien s’étendre sur des dizaines ou des centaines de milliers d’années, comme pour la récupération du CO2 perdu aujourd’hui

+ A noter seul 2% de CO2 dans le monde est évité par le nucléaire aujourd’hui

Bernard Laponche, né en 1938, est un ingénieur français Polytechnicien, docteur ès sciences, il a travaillé au Commissariat à l’énergie atomique et été responsable syndical à la CFDT dans les années 1960 et 1970, puis directeur général de l’AFME et conseiller technique de Dominique Voynet. Il est maintenant consultant international dans les domaines de l’énergie et de l’efficacité énergétique et membre des associations Global Chance et Énergie Partagée.

Les Génies de la Planète (@geniesplanete ou www.geniesdelaplanete.com), ou l’écologie par les créateurs de solutions propres, est un blog + podcast résumant les principales idées ou solutions propres de ces génies, scientifiques ou entrepreneurs, œuvrant pour la préservation écologique de notre planète

#solutionspropres #cleantech #technologie #écologie #entrepreneurs #scientifiques #entreprises #france #innovations #blog #podcast

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *